Movavi Photo Editor

  • Restauration d'images avec des réseaux neuronaux

  • Suppression efficace des objets et de l'arrière-plan

  • Amélioration automatique des photos en un clic

  • Interface conviviale avec conseils

PNG et JPG

Édité par Elinor Zucchet
10 320

Bien que les GIF soient encore utilisés de temps à autre lorsqu'une animation est nécessaire, la quasi-totalité des images présentes sur le Web sont désormais au format JPG ou PNG. Ces deux formats représentent le meilleur compromis entre qualité et taille, ce qui en fait des images parfaites pour le web. Bien entendu, leur utilisation n'est pas limitée au web. Ce sont des formats polyvalents qui conviennent à de nombreux scénarios d'utilisation. Dans cet article, nous allons plonger dans les deux formats et vous donner les outils dont vous avez besoin pour décider quand utiliser le PNG ou le JPG en expliquant les forces et les faiblesses de chaque format.

Avis de non-responsabilité : nous utilisons des liens d'affiliation pour les produits mentionnés sur cette page. Lorsque vous cliquez sur un lien affilié et effectuez un achat, nous recevons des commissions. Si vous souhaitez soutenir notre portail, vous pouvez utiliser ces liens. Sinon, vous pouvez trouver les produits recommandés en utilisant un moteur de recherche.

JPG et PNG

Compression avec ou sans perte

Pour comprendre la différence entre JPEG et PNG, nous devons d'abord comprendre la différence entre la compression avec et sans perte. À quelques exceptions près, tous les formats d'images sont compressés d'une manière ou d'une autre. Une image non comprimée peut contenir jusqu'à 32 bits par pixel. Les images mesurant aujourd'hui des millions de pixels, la taille du fichier peut devenir très vite énorme. Il est particulièrement important pour le web que ces images n'absorbent pas des quantités massives de bande passante et ne prennent pas une éternité à charger lorsqu'un client visite un site. Bien entendu, la réduction de la taille des fichiers permet également d'éviter que nos disques durs ne se remplissent trop vite.

Il existe deux méthodes principales pour compresser un fichier. Le Lossy et le Lossless. Ces deux méthodes constituent l'essentiel de la différence entre PNG et JPEG. La compression d'image sans perte réduit le fichier sans aucune perte de qualité. Cela signifie qu'elle réduit la quantité de compression qui peut avoir lieu mais la rend imperceptible pour l'utilisateur final. Si nous voulons réduire encore plus la taille de l'image, nous devons utiliser la compression d'image avec perte. Comme son nom l'indique, un algorithme de compression d'image avec perte perd une partie des données de l'image au cours du processus de compression. En éliminant intelligemment une partie des données, il est possible de réduire la taille de l'image bien plus qu'avec un format de compression sans perte.

Vous avez probablement déjà deviné que l'un de ces formats est avec perte et l'autre sans perte. Maintenant que vous connaissez les deux principaux types de compression, voyons comment choisir entre PNG et JPG la prochaine fois que vous devrez enregistrer une image.

JPEG

Le plus ancien des formats, le JPEG, est un format avec perte. Il a été introduit pour la première fois en 1992 et trouve ses racines dans des méthodes qui remontent à 1973. Il fonctionne en utilisant le fait que notre cerveau rejette certaines informations à haute fréquence et écarte intelligemment ces informations de l'image. Bien entendu, un fichier JPEG peut choisir d'éliminer plus d'informations que notre cerveau ne le ferait pour réduire davantage la taille du fichier. Il est également loin d'être aussi intelligent que notre cerveau pour décider quelles informations peuvent être éliminées en toute sécurité.

Parce qu'il fonctionne en éliminant les informations à haute fréquence, comme les changements rapides de teintes et de gradations, le JPEG ne fonctionne pas aussi bien pour les images qui sont plus constituées de couleurs solides que de couleurs changeant rapidement. Dans ces cas, il élimine toujours des informations, mais notre cerveau n'ignore plus le fait que ces informations ont disparu. Le résultat est que les artefacts de compression sont très visibles et que la qualité de l'image n'est pas aussi bonne que celle d'une image comportant des détails plus fins.

Le format JPEG permet en théorie un format sans perte, mais la plupart des logiciels ne prennent pas en charge cette option. Le format avec perte permet également à l'utilisateur d'ajuster la quantité de compression qu'il souhaite appliquer afin d'adapter la compression à l'image spécifique utilisée, mais il y aura toujours une certaine compression appliquée.

PNG

Apparu en 1996, le format PNG a été conçu pour remplacer le format GIF. Le GIF était entravé par des problèmes de brevets et ne supportait que 256 couleurs à la fois. Les écrans de l'époque supportant désormais des millions de couleurs, le GIF n'était plus suffisant du point de vue de la qualité. Le format JPEG existait déjà à l'époque pour les besoins en couleurs plus élevés, mais il souffrait d'une compression avec perte qui le rendait inadapté à de nombreux types d'images.

Puisque le JPEG est le format avec perte dans notre confrontation JPEG ou PNG, il est logique que le PNG soit le format sans perte. Il existe en fait plusieurs filtres de compression sans perte différents que le PNG peut utiliser. Il peut également prendre en charge différents types d'images. Ces types d'images sont les suivants

  • Niveaux de gris - Une simple image en noir et blanc.

  • Indexée - Une image composée d'indices dans une palette de couleurs limitée à 256 couleurs.

  • RVB - Une image en couleur véritable, composée de millions de couleurs possibles.

Contrairement aux fichiers JPEG, le format PNG permet la transparence de l'image en stockant ce que l'on appelle un canal alpha. Les trois types d'images pris en charge par le format PNG peuvent contenir de la transparence. L'adoption du PNG par rapport au GIF a été ralentie, en partie parce que le navigateur Internet Explorer avait une implémentation boguée du format jusqu'à la version 9.0. Aujourd'hui, cependant, vous n'êtes susceptible de voir un GIF que lorsque sa fonction d'animation, non prise en charge par le format PNG de base, est nécessaire.

Lequel est le meilleur ?

Alors, comment choisir entre JPG et PNG pour votre projet ? La réponse dépend de vos besoins. Parce que la photographie traite presque toujours d'images à haute fréquence, remplies des types de dégradés et de détails fins que possèdent les objets de la vie réelle et pour lesquels les méthodes de filtrage propres à notre cerveau ont évolué, le format JPEG est le choix le plus courant pour les photos.

Il y a bien sûr des exceptions à cette règle. L'un des problèmes de la compression avec perte est que si vous ouvrez le fichier et l'enregistrez à nouveau dans un format avec perte, vous venez de doubler votre perte. Cela signifie que les formats de fichiers avec perte se dégradent à chaque fois que vous les ouvrez puis les enregistrez. Gardez à l'esprit que les enregistrements multiples d'un même fichier ouvert ne provoquent pas ce phénomène. C'est le fait d'enregistrer puis de rouvrir le fichier qui déclenche la perte supplémentaire. Si vous prévoyez d'effectuer plusieurs modifications du même fichier, tenez-en compte.

Si votre image est un dessin, qui comporte beaucoup d'espaces avec des couleurs unies, ou même une photographie avec une bonne quantité de texte superposé qui comporte également de grandes quantités de couleurs unies, vous voudrez opter pour le format PNG. Comme nous l'avons mentionné dans la section "avec ou sans perte", les formats avec perte tels que le JPEG perdent leur qualité lorsque de grands espaces de couleurs unies sont utilisés.

Si vous avez besoin d'un format pour l'impression et que votre imprimante prend en charge l'espace couleur RVB, la plupart des recommandations ci-dessus s'appliquent aux formats JPG ou PNG. En général, pour l'impression, la question du JPEG ou du PNG n'est pas pertinente, car les professionnels utiliseront un format de meilleure qualité comme le TIFF ou le PSD.

Si vous avez besoin de matériel photo, consultez les offres d'Amazon :

Avec Movavi Photo Editor, vous pouvez ouvrir les images JPEG produites par votre appareil photo et les enregistrer en tant que JPEG, ou en tant que PNG, TIFF et bien d'autres formats. Vous disposerez toujours du format qui convient le mieux à votre flux de travail et à vos exigences en matière de sortie finale. Vous pouvez également créer des images entièrement à partir de zéro et les enregistrer au format de votre choix. Nous vous invitons à télécharger une version d'évaluation gratuite de Movavi Photo Editor dès aujourd'hui. Elle est disponible pour les ordinateurs Windows et Mac.

Movavi Photo Editor

Améliorez facilement les images et obtenez des résultats professionnels en un clin d'œil.

* La version d'essai de Movavi Photo Editor comporte les restrictions suivantes : vous pouvez enregistrer jusqu'à 10 images avec un filigrane ajouté et les captures d'écran sont désactivées.

Movavi Photo Editor
Avez-vous des questions ?

Avez-vous des questions ?

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, n'hésitez pas à contacter notre équipe d'assistance.

Rejoignez-nous et obtenez des offres promo et des astuces !